Économie d'énergie

Du méthane plus propre grâce à la nanotechnologie


Le nouveau catalyseur rendra le méthane encore moins polluant

Chaudières méthane, poêles catalytique, moteurs de voitures e turbines gaz pour générer des performances élevées et un courant de pollution très faible. Ce ne sont là que quelques-unes des applications qui seront possibles grâce à la découverte récente d'un nouveau procédé capable de le rendre 30 fois plus efficace combustion de méthane.

La nouvelle a circulé en août et provient deUniversité de Trieste, qui travaille sur le projet depuis un certain temps en collaboration avec les universités de Pennsylvanie et de Cadix. L'importance de la découverte dépend du fait que le méthane, dont la consommation augmente rapidement dans le monde, a un impact significatif sur la pollution, quoique moindre que le pétrole, et contribue àEffet de serre.

À la base de tout il y en a un nouveau catalyseur - c'est-à-dire un facilitateur de combustion - capable de réduire la température à laquelle brûle le méthane pour libérer de l'énergie de 600 ° C à 400 ° C. En pensant par exemple au moteur de voiture, à une chaudière à gaz ou à turbines à méthane, le catalyseur permet de réduire l'émission de gaz malsains tels que les oxydes d'azote qui sont générés à des températures plus élevées en raison de la réaction entre l'oxygène et l'azote dans l'air.

Le nouveau processus découle de nanotechnologies et par des techniques connues dans la chimie des matériaux, jamais utilisées auparavant dans ce domaine, qui permettent une utilisation plus économique du palladium et du cérium, métaux utilisés pour la construction de catalyseurs. Le résultat se traduit par économie d'énergie, amélioration de la sécurité du processus industriel et un réduction de l'impact environnemental.

DeUniversité de Trieste, leader de la découverte, ils ont fait savoir qu'ils avaient déjà des contacts avec certaines entreprises italiennes pour le transfert de technologie de catalyseurs et utilisation commerciale dans de nouvelles applications. La signature d'un contrat avec une entreprise italienne qui produit devrait être annoncée prochainement brûleurs pour chaudières à gaz naturel.



Vidéo: Nanoparticules: ce quil faut savoir! - CONSOMAG (Juillet 2021).