Entrevues

"Get catch": jeunes réalisateurs pour les différenciés


Se faire prendre", Il a convaincu: les garçons (qui l'ont fait), les citoyens (qui l'ont vu recyclé davantage), et aussi le jury du Varese Cortisone Short Film Festival 2012 qui l'a sélectionné parmi les finalistes, lui attribuant le prix Mention spéciale Legambiente. "Let yourself be catch" est une vidéo que des gars de Cinisello Balsamo ont réalisé de bout en bout pour sensibiliser les concitoyens à la question du recyclage. Merci à Nord Milano Ambiente Spa, en collaboration avec Creda Onlus (Daniela Conti) et en collaboration avec le secteur écologie de la municipalité. Sara Meroni et Silvia Marcante, représentantes de projet pour Nord Milano Ambiente, racontent prise après prise.

1) Quel était le but du spot vidéo "Get catch"?

Impliquer les élèves des lycées Cinisello Balsamo dans le développement d'une campagne de sensibilisation, destinée avant tout à une cible jeune. La vidéo était censée promouvoir le gestion durable des déchets et stimuler des comportements vertueux à partir des bonnes pratiques que chaque citoyen peut expérimenter pour augmenter la qualité et la quantité des matériaux collectés. Nous avons choisi le langage de la vidéo-publicité, plus proche des modes d'expression des jeunes, afin d'impliquer une tranche d'âge qui n'est qu'en apparence moins sensible à un enjeu important comme celui des déchets.

2) Il est né dans le cadre d'un projet: lequel?

Après avoir travaillé avec les écoles élémentaires et intermédiaires, le financement et la co-planification d'activités récréatives et éducatives, nous avons décidé au cours de l'année scolaire 2010/2011 de contacter également des lycéens, conscients de la nécessité d'identifier les méthodes et les cible des adolescents. En collaboration avec Creda Onlus et en collaboration avec le secteur écologie de la municipalité de Cinisello Balsamo, le projet `` Video-Spot '' a donc été développé, intégrant et complétant un projet d'éducation à l'environnement dans les écoles nées en 2007 et qui se poursuivra, sous différentes formes, dans les prochaines années.

En tant qu'entreprise en charge des services d'hygiène urbaine, nous avons toujours porté une attention particulière à l'éducation environnementale dans les écoles pour favoriser la diffusion d'une conscience écologique. Les jeunes sont également une source inépuisable de stimuli et d'idées pour améliorer les services de protection de l'environnement et des ressources énergétiques.

3) Comment les enfants se sont-ils préparés à y parvenir?

Les étudiants ont suivi un parcours pédagogique de 6 rencontres conçu et géré par le centre d'éducation environnementale CREDA onlus. Les premières rencontres visaient à aborder et à connaître les enjeux liés à la gestion durable des déchets et les principaux éléments qui caractérisent la communication environnementale. Lors de réunions ultérieures, les étudiants ont été impliqués dans l'élaboration du sujet, le scénario et le tournage de la vidéo. L'objectif était d'encourager et d'encourager les concitoyens à trier les déchets et à bien les séparer.

4) Quelle contribution les garçons ont-ils apportée?

Les élèves ont développé l'idée centrale à partir de laquelle commencer - un sujet qui pourrait intriguer le spectateur - et identifié les passages clés du scénario, recherché les emplacements au sein de l'école, choisi les accessoires et finalement sélectionnés parmi les camarades de classe. les acteurs et figurants. Tous les étudiants ont participé au tournage et ont partagé la stratégie de choix des cadres et de montage pour arriver au produit fini.

5) Quelle opinion les gars ont-ils donné sur le projet?

L'évaluation des garçons était positive: ils ont particulièrement apprécié l'opportunité d'agir concrètement. En fait, les étudiants ont non seulement fait face à un contenu mais ont utilisé les nouvelles connaissances acquises au cours du parcours pédagogique pour réaliser la vidéo. Ce type de projet permet donc de préparer un contexte d'apprentissage actif, dans lequel les élèves apprennent en faisant.

6) Qu'est-il arrivé à la vidéo?

La vidéo a été utilisée dans le cadre de la campagne de communication du Nord Milano Ambiente Spa pour la promotion de la collecte sélective des déchets dans la région de Cinisello Balsamo. Il est toujours visible en ligne sur le site Web de l'entreprise et sur le site institutionnel de la municipalité de Cinisello Balsamo. «Faits pris» a également eu une visibilité dans les concours et événements de communication environnementale: il a été sélectionné parmi les finalistes de la section Boys Over 13 du Festival du court-métrage Varese Cortisonics 2012 et a obtenu la mention spéciale Legambiente.

7) Quels avantages avez-vous constatés en utilisant le support vidéo avec les jeunes? Comment les médias verts et les nouveaux médias se marient-ils avec les enfants?

La vidéo est certainement un outil de communication très intéressant et dans le domaine pédagogique elle permet différentes possibilités de travail et de planification. C'est aussi un médium expressif très proche de la vie des élèves, notamment dans les collèges et lycées. La création d'une vidéo permet également aux enfants d'aborder un sujet complexe tel que le problème de la gestion durable des déchets, leur permettant de créer des relations entre un problème global et les comportements et modes de vie personnels et de comprendre comment chacun personne peut contribuer concrètement à vivre et à agir de manière plus durable.

Interview parMarta Abbà



Vidéo: Off to the Vet Full Film in COLOUR I A Simons Cat SPECIAL (Juillet 2021).