Travaux

Discover Talents: programmes pour les jeunes et le travail


Suivant Réforme Fornero en Italie, il y a eu une récente augmentation des inscriptions dans les instituts professionnels (+ 0,4% selon les données MIUR). Un autre fait est l'augmentation progressive de l'intérêt des enfants pour le secteur de la technologie (IT et TLC) et pour celui de la chimie et de la biotechnologie. Bref, c'est dans les domaines scientifiques que les jeunes voient le plus leur avenir, ce qui pourrait être positif.

Le fait que les Italiens entre 15 et 24 ans à la recherche de travail sont 593 mille. Le taux de chômage des jeunes atteint 34,5% contre une moyenne européenne de 22,8% (données ISTAT, août 2012). Plus de 2 millions sont des NEET (sans emploi, ni études ni formation), 24% entre 15 et 29 ans, un chiffre qui augmente de mois en mois, et 28,8% dans la tranche d'âge des 25-30 ans (CNEL).

À cela s'ajoute le problème de l'inadéquation entre compétences requises par les entreprises est domaines d'étude des candidats, ce qui a pour conséquence la primauté italienne d'attendre que les jeunes obtiennent leur premier emploi: 25,5 mois (44,8 si indéfini).

Favoriser les contacts entre les jeunes talents et les entreprises est une contribution verte (au sens positif du terme) à la résolution du problème dramatique de l'emploi des jeunes en Italie. «En Italie, ce sont souvent les jeunes les plus prometteurs qui peinent à entrer sur le marché du travail, pas toujours capables de reconnaître et de valoriser les talents - il a déclaré Roberto Ramasco, directeur général de Fondation Sodalitas pendant Journée découverte des talents qui a eu lieu le 18 octobre dans le bureau de Milan Randstad Italie –. Pour surmonter cette difficulté, tous les acteurs concernés, entreprises, écoles et institutions publiques, devraient développer conjointement des approches de partenariat innovantes qui peuvent offrir aux jeunes les plus doués des opportunités d'insertion professionnelle et de croissance qui sont encore aujourd'hui insuffisantes ".

Journée découverte des talents organisé par la Fondation Sodalitas est certainement une idée verte et cette année a impliqué 10 entreprises: ABB, Assurance commerciale DNV, Italcementi, Leroy Merlin, Pirelli, Randstad Italie, Sandvik, Siemens, Schindler, UBS (Italie). Chacune de ces entreprises a rencontré individuellement un groupe de 35 jeunes diplômés du secondaire et d'excellents jeunes diplômés sélectionnés dans le cadre de JEUNESSE ET ENTREPRISE, le programme national avec lequel la Fondation Sodalitas a préparé plus de 22 000 étudiants au monde du travail depuis 2000, grâce à plus de 11 000 heures de formation gratuite dispensées par plus de 100 formateurs experts.

Les entreprises qui ont participé à la III édition de Découvrez les talents ils ont lancé des initiatives et des programmes dédiés aux jeunes et à leur intégration dans l'entreprise. Voici quelques exemples.

le Projet d'entreprise mondiale de Siemens (GEP), un programme international destiné aux lycéens et débutant en Italie fin octobre. L'initiative impliquera plus de 40 000 étudiants âgés de 15 à 18 ans en 3 ans et est promue par l'ERT (European Round Table).

Sélection de Leroy Merlin et parcours de marque employeur, qui propose aux nouveaux diplômés une formation spécifique «Trainee Head of Sector» d'une durée de 15 mois, au cours de laquelle ils peuvent occuper le rôle de chef de secteur, premier rôle managérial au sein de l'organisation d'un magasin.

Visites d'entreprises Sandvik. L'entreprise propose régulièrement des visites d'entreprises à la fois à son usine de production de San Polo (PC) et à celle de Rovereto (TN). En plus de cela, il organise des cours sur les stratégies d'usinage avec des étudiants du Politecnico di Milano dans son centre de recherche et de développement à Rovereto.

Programme des stagiaires ingénieurs juniors d'Italcementi (JET) conçu pour faciliter l'intégration des jeunes diplômés en Génie (principalement Mécanique, Chimie, Civil, Management) et en Chimie Industrielle pour leur permettre d'acquérir le savoir-faire technique spécifique du métier de "cimentier".

Chemin SCDP de Schindler. L'entreprise propose aux candidats une immersion complète de 3 jours dans la réalité de l'entreprise, complétée par un cours intensif dédié à la connaissance de l'entreprise et aux problématiques / compétences jugées particulières. La première année d'expérience de travail réelle est appelée la phase de Démarrage et prévoit de courtes rotations fonctionnelles dans les ventes, les services et l'assemblage.


Vidéo: Un programme daccompagnement des jeunes sur le marché du travail à Lille (Mai 2021).