Recherches

Nouveau décret pour la performance énergétique des bâtiments

Nouveau décret pour la performance énergétique des bâtiments


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Avec 2015, les Régions ont examiné les nouvelles méthodologies de calcul et les nouvelles exigences minimalesperformance énergétique des bâtiments.

Comme nous l'avons vu dans l'article dédié àCertification énergétique des bâtiments, en Italie, il n'existe toujours pas de cadre commun et homogène pour toutes les régions. Avec les nouvelles méthodologies de calcul et les nouvelles exigences pour le performance énergétique des bâtiments, les régions demandent plus de clarté afin de rendre les orientations concernant lacertification énergétiqueplus facile à comprendre.

Le deuxième projet d'arrêté interministériel qui définit les modalités d'application de la méthodologie de calcul duperformance énergétiqueet l'utilisation deénergies renouvelablesdans les bâtiments ainsi que l'application de la prescription et des exigences minimalesperformance énergétique des bâtiments,a été publié le 2 février 2015. Ce projet compte 42 pages et selonMinistère du développement économique, pourrait être bien accueilli.

Comme indiqué, il s'agit principalement d'une reformulation du texte pour le rendre plus clair. De nouvelles références et demandes réglementaires ont été ajoutées visant à définir plus en détail les installations et les systèmes technologiques présents dans lebâtiment objet de l'appréciation deperformance énergétique.

Parmi les nouvelles exigences minimales concernantperformance énergétique des bâtimentsdevrait entrer en vigueur le 1er juillet 2015, bien que leRégionsils ont demandé de reporter ceux concernant latransmission thermiquedes différents éléments qui composent l'enveloppe du bâtiment. Cette demande a été faite pour donner le temps aux designers et aux entreprises de s'adapter; les régions souhaiteraient fusionner de nouvelles exigences minimales pourperformance énergétique des bâtimentsà ceux déjà prévus de demander l'accès à des déductions fiscales de 65%.

Nous vous rappelons que ce nouveau décret sera la première mise à jour duDpr 59/2009qui définit aujourd'hui les méthodologies de calcul et les exigences minimales pour la performance énergétique des bâtiments et des systèmes de chauffage, en application de l'article 4, paragraphe 1, du décret législatif 192/2005.

Le décret, en plus d'une plus grande clarté et des nouveaux critères de calcul, renforce les normes énergétiques minimales pour les bâtiments neufs et rénovés, optimisant le rapport coût / bénéfice des interventions pour atteindre leBâtiments à énergie quasi nulleprévu parDirectif. De plus, le nouveaudécret sur la performance énergétique des bâtimentsvise une application homogène des règles dans toutes les régions d'Italie.

Le même décret définit la notion deBâtiments à énergie quasi nulleétablissant qu'au 31 décembre 2020, tous les nouveaux bâtiments doivent être «à énergie quasi nulle». Pour les bâtiments de l'administration publique, ce délai est reporté au 31 décembre 2018.

Ladécret de performance énergétiquevoit ses exigences entrer en vigueur le 1er juillet 2015 et seront plus strictes à partir du 1er janvier 2019 pour les bâtiments publics et à partir du 1er janvier 2021 pour tous les autres bâtiments.

Selon les estimations, ce nouveaudécret de performance énergétiqueverra une amélioration de l'indice de performance énergétique de 45% dans les zones climatiques plus chaudes et de 35% dans les plus froides uniquement en phase de démarrage. Dans la deuxième phase d'application de ce décret, 55% seront atteints dans tous les domaines.



Vidéo: Diagnostic de performance énergétique: peut-on sy fier? (Juin 2022).