Recherches

Écologie et théâtre: spectacles sans électricité


Écologie et théâtre, ensemble des protagonistes du Festival de théâtre écologique, prévu à Stromboli du 12 au 15 juillet 2015 pour sa deuxième édition. Mais Alessandro Fabrizi, l'un des créateurs, nous raconte que cette idée de théâtre sans lumière et sans lumière électrique, avec une empreinte de écologie important, il est né il y a de nombreuses années. Enfant dans les jardins, il a imaginé scènes de théâtre entre les rochers et les arbres, puis l'idée de cela est née Fête au nom de l'écologie.

«Quand, en 2015, j'ai organisé le premier séminaire de la méthode Linklater pour la voix et le texte a Stromboli J'ai demandé au talentueux concepteur de lumière, Roberto De Rubis, pour s'occuper de l'éclairage, il n'a pas pu venir car il était gravement malade et j'ai tout abandonné - dit-il - mais là j'ai réalisé combien il y avait de richesse dans les énergies qui se dégageaient sur scène: j'aurais pu me consacrer à celles-ci , sans les "encadrer" avec des lumières ". Avec l'écologie.

1) Quand est né le festival?

Par un groupe de travail dirigé par Nouvel An Tommaso, Léonard de Gambardella et moi. Puisque nous étions très enthousiastes à l'idée de travailler avec cette idée de écologie sur scène, nous avons pensé inviter d'autres artistes à s'exprimer et proposer des expériences dans celui-ci mode écologique. Nous avons lancé cette «provocation esthétique» dans l'édition «zéro» de 2013: une expérience électrisante de écologie spectaculaire.

2) Est-ce le seul du genre au monde? Comment gérez-vous sans électricité?

Il me semble que c'est le seul événement au monde dans cette précision mode écologique. Je n'ai rien trouvé de tel que le Stromboli Festival concernant le'écologie et au théâtre: nos rencontres avec le public (théâtre, musique, danse ou autre) se déroulent véritablement et strictement sans électricité et sans amplification électrique. C'est drôle qu'aujourd'hui il nous semble si étrange de faire du théâtre comme celui-ci parce que l'utilisation de lumière électrique au théâtre c'est très récent et il ne s'agit pas de écologie. La première fois au Teatro La Scala était en 1883.

3) Quels avantages «verts» y a-t-il à «renoncer à l'électricité»? Où est «écologie»?

À une époque où la question de économie d'énergie c'est tellement urgent, et c'est une question de écologie, nous posons une question: pourquoi ne pas essayer de faire un spectacle en renonçant à quelque chose qui n'est pas essentiellement nécessaire, comme le courant électrique? Je trouve aussi que l'amplification, l'utilisation excessive et inconditionnelle des micros, est la cause d'un triste pollution sonore, ce qui nous rend sourds et surtout auditeurs passifs. L 'écologie, par conséquent, c'est bon pour notre esprit ainsi que pour notre santé.

4) Et qu'est-ce que toute cette écologie implique artistiquement dans le théâtre?

lumière électrique au théâtre, il offrait un énorme potentiel de créativité. Aujourd'hui, alors que nous sommes constamment soumis à des effets spéciaux, et que tout est "vue & son", l'unicité d'une performance peut retrouver son charme enveloppant grâce au'écologie. En nous débarrassant des pièges qui nous semblent indispensables, nous proposons une relation privilégiée entre l'artiste et le public. Enlevé le courant électrique, il y a une énorme place pour la créativité, une plus grande attention àécologie.

5) Dites-nous un exemple de ce que nous pouvons attendre de votre proposition de théâtre et d'écologie

Giorgio Rossi dansera sur la plage accompagné d'un groupe local, au coucher du soleil; Franco Marcoaldi il lira un de ses poèmes inédits parmi les arbres à environ 300 mètres sur les pentes du volcan; nous verrons Prospero et Calibano (Shakespeare's Tempest) se confrontant dans une vraie grotte, face à la mer et on entendra Nada chanter sans micro, dans le vent… Le thème de Soirée écologie au théâtre est "L'étranger" et avec le titre "Strangers in the Night", nous célébrons le 100e anniversaire de la naissance d'un étranger bien connu, Frank Sinatra, avec "Ode à Karen" de la performeuse suédoise Marie Ohrn nous fêterons également le 100e anniversaire de Ingrid Bergman. Sur les réfugiés, il y aura un événement avec Médecins sans frontières et liés à leur campagne #millionsofsteps.

6) Comment le festival s'intègre-t-il dans le contexte environnemental et paysager de Stromboli?

Il y a une invitation de écologie, de le respecter et de le rendre protagoniste, de se rapporter à cela paysage et le dialogue, l'invitant à devenir une «scène» de la performance. L'année dernière, Laura Mazzi a lu les poèmes sur lesquels Emily Dickinson a écrit volcans et sur le soleil juste au pied du volcan et à quelques centaines de mètres du cratère qui a activement participé à la performance avec ses éruptions, sur une plateforme surplombant la mer, face au soleil qui a entamé sa descente. Et à la fin du dernier poésie, le soleil a touché, devant nous tous, l'horizon entre ciel et mer, commençant le coucher du soleil. Qui était le directeur de cet événement? Écologie, nature… C'est le jeu.

7) Comment pouvez-vous assister, participer ou soutenir votre initiative d'écologie et de divertissement?

Les spectacles sont tous un entrée libre, il vous suffit d'organiser votre voyage et de réserver votre hébergement. Artistes et organisateurs proposent la Fête deécologie au théâtre gratuitement, et cette année nous sommes soutenus par Ricola et La Molisana. Les comptes doivent encore être équilibrés, des dons petits (ou grands!) Peuvent être effectués via notre site. Le Parti en a vraiment besoin!

Si vous avez aimé cette interview continuez à me suivre aussi sur Twitter, Facebook, Google+, Pinterest et… ailleurs il faut me trouver!


Vidéo: La pirate écologique - captation du spectacle (Octobre 2021).