Recherches

Vélo: le moyen idéal pour créer


vélo, mis à part les avantages physiques, "c'est une machine en temps réel qui se déplace à une vitesse parfaite entre le passé, le présent et le futur". Pour dire que c'est Roberto Sironi, «Un artiste à vélo» qui dit: «J'écris des chansons, crée des projets, philosophe, bref… je pense. C'est un véhicule qui ne se démodera jamais ».

1) Comment et quand l'association est-elle née? Dans quel but?

L'association "Un artiste à vélo - Mobile Culture & Sustainable Arts "a été créée en collaboration avec ma partenaire, la violoniste française, Elizabeth Boudjema, en juillet 2012 à partir d'une idée que j'avais dans mon tiroir depuis des années: développer et diffuser mes projets artistiques à travers de nouvelles formes de" socialisation " où le public pourrait trouver un nouveau «bien-être artistique».

2) Qu'entendez-vous par vélo comme "moyen de locomotion culturelle et artistique"?

Je suis profondément convaincu que le vélo pas juste un moyens écologiques et mobilité durable mais bien plus encore. Mis à part le bien-être, ce véhicule à propulsion humaine est une machine en temps réel qui se déplace à une vitesse parfaite entre le passé, le présent et le futur. Pour cette raison, c'est donc un moyen qui ne se démodera jamais et avec lequel la culture peut se répandre partout, sans oublier qu'en vélo, vous pouvez faire et découvrir beaucoup de choses. Par exemple, j'écris des chansons, crée des projets, philosophe, bref… je pense!

3) Combien sont membres de l'association aujourd'hui?

L'association est très jeune et donc pour l'instant on ne se pose pas le problème du nombre de membres: avec le temps, ils arriveront. Pour l'instant, nous essayons principalement de collaborer avec divers artistes et professionnels du secteur de l'écologie pour développer tous les projets artistiques que nous créons et qui ne concernent pas seulement le vélo mais aussi eau, nourriture, course, mode critique indépendante et plus encore.

4) Quel genre d'initiatives organisez-vous? Quel type de public attirent-ils?

Nous développons des spectacles, des expositions de peinture et des pièces de théâtre dont le thème principal est une nouvelle manière d'appréhender l'art. La notion de performance et le métier d'artiste lui-même doivent être revus: c'est aujourd'hui l'artiste qui doit trouver le temps de faire face au monde et non plus l'inverse! Le public qui nous suit est un public mixte de tous âges et surtout je dirais un public enfin attentif et prêt à suivre d'autres stimuli.

5) De votre point de vue, les citoyens ont-ils changé d'attitude à l'égard du cyclisme ces dernières années?

Certainement oui et les données et statistiques le prouvent. Le vélo est l'avenir et là où il y a un avenir, il y a attention et respect. De nouvelles cultures émergent autour de ce véhicule incroyablement parfait et de plus en plus les conditions idéales seront créées pour enfin utiliser le vélo comme moyen de déplacement normal. Le monde de l'automobile est voué à disparaître inexorablement: ce n'est qu'une question de temps.

6) Que manque-t-il à la ville pour les cyclistes?

Dire qu'il y a une forte pénurie de pistes cyclables est une évidence. Dire qu'il n'y a pas de parking pour vélos est une preuve désarmante. Les rues sont dangereuses, les gens sont névrosés, les villes doivent changer et devenir des lieux de véritable partage, de participation et de rencontre, où les êtres humains ne sont pas obligés de «coexister» entre eux mais de «vivre» dans un tout harmonieux, comme il se doit naturellement être. Là les gens à bicyclette, pour l'instant, ce n'est qu'un «mouvement», une entité à part mais une entité forte et compacte et cette compacité va progressivement changer les choses.

7) Quels sont les prochains événements programmés?

Pour 2013/2014 nous prévoyons déjà des concerts en France où je présenterai le Récital "Tandem concert" accompagné d'Elizabeth Boudjema, et quelques représentations en Italie de la pièce que j'ai écrite et dirigée intitulée "West bike story" avec l'actrice Evelina Primo.

Il y aura également plusieurs de mes expositions de peinture consacrées à l'eau et à la nourriture et une, "Art sur deux roues", consacrée àunivers du vélo. Il sera installé à Milan pour coïncider avec le prochain Giro d’Italie.

Nos autres articles connexes susceptibles de vous intéresser:

  • Lubrifiants pour vélos
  • Journée nationale du vélo


Vidéo: 30 Idées de Petits Business Rentables avec Peu dInvestissement (Juillet 2021).