Recherches

Économie verte et Realpolitik


UNE économie verte ambitieux mais concret, cultivé mais réalisable. L'ensemble des propositions que le Conseil national de l'économie verte présenté au Premier ministre Matteo Renzi à la veille de la présidence italienne de l'Union européenne qui débute en juillet.

Le lundi 30 juin, après la conférence de presse nationale, nous connaîtrons les 6 thèmes stratégiques que le Conseil a mis au centre des propositions de lancement de économie verte durable. Pour l'instant, nous savons qu'il existe 3 fronts: le développement économique, le développement social, l'équilibre environnemental et le patrimoine naturel.

Le défi est de trouver la synthèse. Certes, comme on l'a souligné, le Premier ministre Renzi appartient à une génération beaucoup plus attentive aux enjeux environnementaux que la précédente et cela justifie une série d'attentes du monde `` multicolore '' des économie verte.

Les innovations annoncées par le Gouvernement, dont nous attendons la preuve des faits, font l'objectif d'une transition efficace vers un réel économie verte par un système industriel et de consommation usé et dépassé. L'espoir est que le semestre européen puisse véritablement être l'occasion d'un changement profond de l'agenda politique et économique européen, comme l'a annoncé le gouvernement lui-même.

Pour sa part, le monde vert il se sent appelé à faire preuve de concrétisme et c'est pourquoi au sein du Conseil des Économie verte l'harmonie a été identifiée dans la philosophie «progressiste» promue par la Fondation Edo Ronchi pour le Développement Durable: environnementalisme cultivé et faisable, attentif aux besoins du marché et du travail, rigoureux mais détaché des utopies des franges extrêmes.

Du Conseil national de l'économie verte 66 associations italiennes sont membres et coordinateurs des 10 groupes de travail dont le Conseil est composé:

  • Développement de l'éco-innovation;
  • Développement de l'éco-efficacité, du renouvellement des matériaux et du recyclage des déchets;
  • Développement de l'efficacité et des économies d'énergie;
  • Développement des sources d'énergie renouvelables;
  • Développement des services écosystémiques;
  • Développement d'une mobilité durable;
  • Développement de filières agricoles de qualité écologique;
  • Développement de la finance durable et du crédit pour l'économie verte;
  • Régions et organismes locaux pour l'économie verte;
  • Eaux.

Vous pourriez aussi être intéressé par

  • L'économie circulaire: une ressource compétitive pour les entreprises


Vidéo: Géopolitique des océans - Le pouvoir de la mer (Septembre 2021).